close

  • Être fidèle à ma Patrie, la République de Pologne

     

  • ACTUALITÉS

  • 31 août 2018

    La Seconde Guerre mondiale a débuté le 1er septembre 1939 avec l'invasion de la Pologne par l'Allemagne. L'agression allemande a été suivie par l'attaque de l'Armée rouge contre la Pologne à l'est le 17 septembre. La guerre défensive a pris fin le 6 octobre 1939 lorsque les unités régulières polonaises ont cessé le combat contre leurs agresseurs.

    Les armées allemandes ont débuté leurs opérations militaires contre la Pologne sans déclaration de guerre préalable le 1er septembre 1939. À 4h35 un bombardement aérien a touché la ville de Wieluń, située à l'époque non loin de la frontière avec le Reich allemand. Dans les minutes qui ont suivi, le cuirassé Schleswig-Holstein a bombardé quant à lui le littoral polonais. 

    Le plan d'attaque allemand contre la Pologne prévoyait une guerre-éclair, ayant pour objectif de rompre les défenses polonaises avant de déborder et de détruire les principales forces ennemies en l'espace d'une semaine. La Pologne s'est défendue en réalité jusqu'au 6 octobre 1939.

     

    Peu de temps après le début de la guerre, le 3 septembre, la Grande-Bretagne et la France ont adressé à l’Allemagne un ultimatum qui exigeait un arrêt immédiat des hostilités et le retrait de ses troupes de Pologne. En rejetant cet ultimatum, les Allemands se sont placés de fait en état de guerre avec les deux États alliés de la Pologne. Toutefois, les armées britanniques et françaises n'ont entrepris aucune action militaire contre le Reich. La Pologne a dû faire face seule à l'agression du totalitarisme nazi.

     

    Le maréchal Edward Rydz-Śmigły, commandant en chef des forces armées polonaises en septembre 1939, a décrit la défense de la Pologne comme suit: « La Pologne ne pouvait pas éviter la guerre, si elle ne voulait pas plonger dans le déshonneur. Elle a souffert et souffre d'énormes sacrifices, mais elle a initié la guerre de libération contre la suprématie allemande ». La capitulation de la Pologne a eu lieu le 6 octobre 1939, date à laquelle, après la bataille de Kock, les combats des unités régulières de l'armée polonaise contre les agresseurs ont pris fin. À la suite de l’attaque de septembre, les autorités polonaises ont été forcées de s’exiler à l'étranger pour éviter la captivité. Sur les territoires occupés par les Allemands et les Soviétiques, l'État polonais clandestin a entamé ses actions, dès sa création le 27 septembre 1939.

     

    La Seconde Guerre mondiale a été le plus important conflit militaire de l'histoire, ayant touché trois continents et engendré des dizaines de millions de victimes. Près de six millions de citoyens polonais, principalement des civils, sont morts au cours de la guerre. Rapporté à sa population d’avant-guerre, la Pologne a subi lors du conflit les plus fortes pertes humaines en Europe. Le pays a été le théâtre d’opérations militaires jusqu'à la fin de la guerre en 1945. Le gouvernement de la République de Pologne en exil n'a jamais signé d'acte de capitulation, alors que les forces de la résistance dans le pays et les forces armées polonaises à l’étranger se sont battus pour la liberté de la patrie.

    Imprimer Imprimer Partager: