close

  • Être fidèle à ma Patrie, la République de Pologne

     

  • ACTUALITÉS

  • 25 mars 2017

    Il y a exactement 60 ans jour pour jour, les représentants de la France, de la Belgique, de la RFA, des Pays-Bas, du Luxembourg et de l'Italie ont signé au Capitole le Traité de Rome jetant ainsi les bases de l'Union européenne actuelle.

     

    La Pologne était alors séparée du monde libre par le rideau de fer et ne pouvait se joindre à ce projet inédit d’intégration, dicté par la volonté de vaincre les conséquences de la Seconde Guerre mondiale et d’éviter à l’avenir de semblables cataclysmes.

     

    Les décennies suivantes ont apporté la paix, la sécurité et la prospérité à la communauté des peuples européens qui s’étendait. Après la chute du communisme dans notre partie de l’Europe, inspirée par le souffle de liberté de « Solidarność », la Pologne a rejoint l’Union européenne en 2004. Elle a apporté avec elle son potentiel politique et économique, un riche héritage intellectuel, un enthousiasme pro-européen ainsi que l’esprit d’initiative de ses citoyens.

     

    La dernière décennie a été pour l’Union particulièrement éprouvante. Une crise aux aspects multiples a mis à rude épreuve les mécanismes de fonctionnement de l’UE. Nous n’avons pas toujours été en mesure de sortir victorieux de cette situation. Le Ministère polonais des Affaire étrangères exprime la conviction qu’une Union européenne véritablement solidaire et intégrée peut réaliser, pour les États membres qui la constituent ainsi que pour leurs citoyens, les promesses de sécurité et de prospérité pour les années à venir. Nous devons toutefois parier sur l’unité et non la division, parier sur une Union capable de rivaliser à l’échelle globale et non une Union des cercles restreints, sur une Union cultivant sa plus grande conquête, à savoir le marché unique avec ses libertés, et non une Union cédant à la tentation du protectionnisme.

     

    Un diagnostic franc des problèmes de l’Union européenne est actuellement nécessaire, tout comme le courage de conduire des réformes devenues indispensables. La Pologne est prête pour une discussion de la sorte, conduite sur le fondement de la déclaration signée aujourd’hui à Rome.

     

     

    Bureau de Presse du Ministère des Affaires étrangères

     

     

    Imprimer Imprimer Partager: